Ce que la main fait, le cerveau retient.

Lisez ce que les parents disent au sujet de MEMO!

De Stéphanie

Notre fille, la benjamine de la famille, a fréquenté la maison des enfants d’Orléans pendant un an et demi à partir de l’âge de 2 1/2 ans. Nous étions enchantés par les apprentissages qu’elle y a faits! Non seulement progressait-elle à un rythme ahurissant en acquiérant un savoir impressionnant pour son très jeune âge, mais elle développait des habitudes et des habiletés essentielles à la vie de tous les jours ; bref, un savoir-vivre bien ancré en elle dont elle fait preuve encore aujourd’hui à 6 ans, un cadeau qui lui a été inculqué lors de sa tendre enfance grâce à la philosophie Montessori et dont elle bénéficiera sans doute tout au long de sa vie.

Hélas! … Pour des raisons d’ordre plutôt pratiques, nous avons inscrit notre fille à l’école du quartier d’où elle a fait sa maternelle et son jardin. Nous avions toujours l’impression qu’elle s’embêtait ; elle exprimait à sa façon comme elle ne se sentait aucunement stimulée. En tant que parents, nous avions regretté notre décision, nous aurions préféré qu’elle puisse avancer selon son propre rythme à l’école et demeurons à ce jour très curieux de savoir quel aurait été le progrès et l’épanouissement de notre fille si elle avait terminé son programme pré-scolaire aux côtés de France Carisse et son équipe.

Notre fille était ravie de pouvoir vivre le camp d’été à l’école Montessori à 6 ans puisqu’elle a pu retrouver ce milieu qui lui avait été si cher. Comme parents, pendant ces quelques semaines, nous avons pu faire les mêmes constats qu’auparavant : un degré de professionalisme incroyable, un accueil des plus chaleureux, un amour véritable envers les enfants, une douceur autour d’eux, un intérêt spécial envers chacun des enfants et un respect sincère envers la personnalité de ceux-ci, un souci du détail hors du commun, un réel désir de stimuler l’apprentissage et ce, à plusieurs égards, une gamme d’activités l’une plus créatives que les autres et j’en passe! En un mot, le programme et le personnel sont hors pair!

À revivre l’expérience, sans équivoque, nous aurions laissé notre fille à l’école des enfants d’Orléans.

Stéphanie Sundue
été 2015

De V. Bergeron

Lorsque nous avons inscrit notre fille Marie à Montessori, nous venions de déménager près de l’école et nous cherchions un programme préscolaire de qualité où elle pourrait jouer tout en se faisant de nouveaux amis. La plus jeune de 4 enfants à l’époque, elle n’avait que peu d’occasions d’interagir avec des gens hors de sa famille immédiate. Née le 1ier janvier, elle n’avait que 2 ans et demi en septembre 2004 lorsqu’elle est rentrée à l’école. Nous savions que le programme Montessori s’étendait sur 3 ans menant à la 1ière année mais à dire vrai, nous n’avions l’intention d’y laisser Marie que pour deux ans avant de la mettre en maternelle à la même école que son frère et ses sours. Pour nous, Montessori n’était qu’une garderie de luxe qui se trouvait sur le chemin du travail.

Lorsque les enseignantes de Montessori ont rencontré Marie, elle était maladivement timide. Elle entrait à l’école sans faire de scène – après une période d’adaptation – mais restait dans son coin avec son « doudou » tout l’avant-midi. Elle n’interagissait pas avec les autres enfants et encore moins avec les professeurs. Dès qu’on lui portait attention, elle se refermait. Ses enseignantes ont préféré lui donner le temps dont elle avait besoin pour intégrer la classe et ne l’ont jamais forcée à socialiser au-delà de sa zone de confort. Puisqu’elle se sentait respectée, Marie est sortie de sa coquille petit-à-petit. Nous avons commencé à voir les bienfaits de la méthode Montessori au fur et à mesure des progrès de Marie au niveau social. Marie s’est fait une meilleure amie et a commencé à interagir avec les autres enfants puis avec les adultes.

L’intégration de Marie au sein d’un petit groupe d’enfants dirigé par des professeurs compétents et dédiés a eu des répercussions positives au-delà de nos attentes. Au cours de sa deuxième année, Marie – qui est née avec une fissure labiale – a du être hospitalisée pour une deuxième chirurgie correctrice. En dépit de sa cicatrice, Marie n’a jamais exprimé le désir de manquer l’école et n’a jamais témoigné de la moindre gêne envers ses camarades de classes et ses professeurs. Nous avions été préparés au pire par le personnel de l’hôpital mais le pire ne s’est jamais réalisé dans l’atmosphère cohésive et respectueuse de la Maison des Enfants.

À cause du temps d’intégration de Marie et parce que nos priorités étaient sociales plutôt qu’académiques, nous n’avons pas compris l’ampleur des avantages de la méthode Montessori avant la fin de la deuxième année. Une amie dont la fille aînée avait complété le cycle de trois ans m’avait dit : « Tu verras, la troisième année intègre les deux premières et tout prend son sens. » En effet, la troisième année est apparue comme la fin d’un casse-tête sur lequel nous travaillions depuis deux ans et dont l’image nous apparaissait pour la première fois. Les progrès académiques de Marie au cours de la troisième année ont été fulgurants. Bien qu’elle aurait du entrer au jardin en 2007, nous avons demandé que Marie soit placée en 1ière année à l’école d’enseignement personnalisé La Source où elle y a retrouvé ses amis de Montessori. Grâce à la discipline de travail acquise au cours de son cycle de trois ans, Marie s’est facilement intégrée à sa nouvelle classe bien qu’elle en soit la plus jeune.

Ce témoignage est écrit à la fin du premier semestre de Marie à l’école élémentaire. À cause de son jeune âge, nous surveillons ses progrès de près. Son bulletin témoigne des forces du programme Montessori. Marie doit continuellement travailler sur ses habilités sociales – où son comportement satisfait aux normes provinciales – mais elle dépasse la norme provinciale avec facilité en ce qui à trait aux bases de l’apprentissage Montessori : la lecture, l’écriture et la numération.

Nous recommandons chaleureusement la méthode Montessori telle qu’enseignée à la Maison des Enfants Montessori d’Orléans et nous avons hâte de tout recommencer avec le petit frère de Marie. Le cycle de trois ans se conçoit comme un édifice dont les briques sont posées une-à-une. Chaque brique compte mais rien de vaut le produit fini!

V. Bergeron
28 décembre 2007

De Geneviève

Voici en gros, notre expérience Montessori.
Nous avons adoré notre expérience à Montessori. Mes deux enfants: Espérance et Joakhim ont fait le programme de 3 ans, et en sont ressortis fier d’eux-mêmes et confiants. Joakhim qui termine cette année nous fait savoir qu’il apprécie être un des enfants les plus âgés cette année car il peut montrer des travaux aux enfants plus jeunes. Ce que j’ai apprécié moi en tant que maman, c’est qu’à Montessori on connaît bien mon enfant. Premièrement parce que le ratio adulte-enfant est raisonnable: 1 adulte pour 10 enfants. Deuxièmement encore plus important pour moi, les enseignantes et les éducatrices sont constantes: ce sont les mêmes pendant 3 ans de temps, ce que nous ne retrouvons pas dans la majorité des autres écoles. De plus en plus on se retrouve avec plus d’un professeur a temps partiel et une ou plusieurs éducatrices l’autre moitié de la journée. Comment peuvent-elles bien connaître notre enfant et l’aider a ressortir leur plein potentiel?

Geneviève Vaudrin.

D'Annie, Richard et Simon

C’est à nouveau avec beaucoup d’émotion que je vous envoie un dernier merci! Simon est revenu de son camp d’été très heureux et avec de beaux souvenirs en tête et en belles photos!! Continuez votre formidable travail auprès des enfants. Ce que vous leur transmettez est précieux et nous avons le sentiment d’avoir fait le bon choix pour le développement de Simon dans un environnement humain, calme et propice à
l’apprentissage. Bonnes vacances bien méritées!! Au plaisir de vous revoir…Simon veut vous faire une petite visite surprise pendant la prochaine année scolaire.
Annie, Richard et Simon.

From Tara

I am writing to thank you for the great work you have done with my daughter over the last 4 years. She started at the tender young age of 2 ½ years. When I first inquired about Orleans Montessori Children’s House, I knew little of Maria Montessori’s teaching philosophy. I gathered information from parent info nights, other parents and the internet. Now I completely support this teaching method in developing a natural love for learning and expanding our children’s horizons. Robyn continues in a Montessori school for her lower elementary education today!
I found that your school provided a safe community for Robyn to make friends and learn at her own pace. Robyn loved her teachers, Danielle, Elisabeth and Kimberly. With their guidance and encouragement, she developed into a self-confident and independent young girl capable of so many things I never expected a six year old could do!
France, I only wish I had another young child to send to your care. I am proud of Robyn’s accomplishments today and fully believe it has come from the solid teaching base she received from Orleans Montessori Childrens House. I wholeheartedly support your school and always extol your virtues when I talk to new parents considering school for the first time. If any new parents want to ask questions, feel free to have them call me.
Regards,
Tara McGowan

From Lise & Jim

Dear France & Staff,

Since 2003 I’ve had one or two children attending school at OMCH and now that my third child is finishing this year I would like to say thank you so much for making those years so nourishing.  The montessori way of teaching is fantastic for young children but your school seems to offer so much more.  When someone choses a vocation over a job it makes a huge difference in how they deal with their daily work, and you, Veronique, Joanne, Elizabeth, Lucy and Kimberly (I have to mention Dannielle « en haut » & Dannielle « en bas »), you all truly have a way with children.   Patience, respect, nuturing, teaching and care shine brightly from each person. My children have left with beautiful memories along with an excellent base for future learning.  More importantly some simple ideas were reinforced like, caring for others, having respect for others and respect for our environment. Choosing your school was the best thing I could have done for my children.  I’m so happy we did it.  Thank you once again.

Lisa Lacroix & Jim Kolman

From the Harrison Family

Our daughter Skye attended Orleans Montessori Children’s House for three years in the English program. My husband and I visited the school before she began her first year to confirm our decision on enrolling her. We sat in chairs at opposite sides of the room to observe the daily routine of a Montessori program. After about ten minutes of observation, my husband and I looked at each other with our mouths hanging to the floor in amazement. We could not believe the capabilities of these young children. We knew in our hearts immediately, this was a wonderful environment for a child to learn. When it came time to meet Skye’s teacher, I was overwhelmed with warmth and kindness instantly! Meeting Elizabeth was a moment I will never forget. She was truly an angel! My daughter was quite young when she started, two going on three. However, Elizabeth reassured me in such a manner I cannot describe. The teachers at OMCH are so passionate and sincere about teaching children the Montessori way. I walked out of that school knowing she was in the best hands possible and would stay the three years required to get the full benefit of this wonderful program. We felt so fortunate to give our child this opportunity.

Our daughter began thriving in school, loving her teacher and establishing friendships. We attended all the meetings and began learning a lot about the Montessori philosophy. Skye’s teacher Elizabeth used an analogy that I referred to throughout the years. The three years of Montessori is like « baking a cake. » « The first year the child gathers the ingredients, the second year the child mixes them together, and the third year the child bakes the cake. » Consequently, all three stages have to be achieved in order to see the final result. The teacher works with your child to ensure all three stages are combined with no missing links. The result is, a child that has learned all the basics in a sequence that is so perfect for the development of  young minds. Your child will have the skills and the love of learning to last a lifetime. We had no regrets about not sending Skye to kindergarten. The results we saw in our daughter proved to us that Skye’s three years at Montessori were far more superior to the curriculum offered in the public school system. Skye learned the skills both academically and socially she needed for grade one and much more. Children are like sponges at this age, the Montessori program offered so much information for our child to absorb. We were blown away on many occasions with the work our daughter brought home to us. However, we were even more impressed with how she acquired this knowledge. Every child has one on one lessons daily with the Montessori teacher. Your child has the opportunity to excel in their strengths and work on their weaknesses in the most natural, nonrestrictive method. They work at their own pace with hands on materials that « just make sense » for our little ones.

I cannot express enough positive comments about the staff and program at the Orleans Montessori Children’s House. We have walked away with wonderful memories, strong friendships, and most of all a little girl who has so much confidence in herself. We have also witnessed our daughter being molded by the most extraordinary person we have ever met. A teacher we will never forget and one who has changed our daughter’s life forever.

Sincerely,
The Harrison Family